Rapport D'étude Des étudiants Du DESS - Mars 2004-stoppub


rapport d'étude des étudiants du DESS - mars 2004

Conclusion

La prévention des  déchets passe impérativement par la gestion des COUNA qui représentent un coût économique et environnemental conséquent pour la collectivité et le particulier, en plus de la gène occasionnée par leur flux.

Il apparaît également que 50 % des publicités distribuées ne servent à rien. En effet, 50 % des gens ne font pas leurs courses en fonction des publicités qu'ils reçoivent.

De plus, l'autocollant Stop Pub intéresse un tiers des particuliers. Ce chiffre justifie la mise en place généralisée de la campagne Stop Pub.

Comme un tiers seulement des autocollants sont respectés, la charte en cours de signature par les distributeurs doit rapidement aboutir pour permettre à l'opération de fonctionner et aux particuliers de contrôler les intrants de leur boîte aux lettres. Il est à noter que la signature de cette charte est une action adaptée pour pallier à ce problème.

Il reste à clarifier auprès des particuliers les responsables d'un éventuel non respect de leur autocollant, ainsi que les moyens d'actions mis à leur disposition.

Les mairies sont des lieux privilégiés pour informer les citoyens : une mairie est un cadre idéal pour accueillir une exposition sur le thème de la prévention des déchets. Il est donc judicieux de les inclure dans la campagne de sensibilisation. En outre, il nous paraît évident qu'une action soutenue par le ministère devait être relayée par les maires.

Certaines mairies sont d'ores et déjà intéressées par la mise en place de l'opération Stop Pub au sein de leur commune. La mairie de Terville (57) a démarché MIRABEL-LNE afin de réaliser une réunion publique d'information sur les thématiques de prévention des déchets et du tri sélectif. L'opération « Stop Pub » sera présentée à cette occasion.

< fichiers pdf >

rapport étude sur le stop pub- 105 ko

annexes du rapport - 271 ko

panneau d'expo

-----------------------------

rapport général (stop pub & sacs plastiques)

résumé rapport général - 30 ko

rapport général - 69 ko

annexes du rapport général - 308 ko

répondez à l'enquête

__________________________________

  Lancement du Stop Pub au niveau national

 

Campagne Prévention Stop Pub


campagne prévention stop pub

 Enquête sur le Stop Pub


Profil de la personne sondée...

vous êtes :

: un homme     : une femme

votre classe d'âge

  • choix
  • - de 25 ans
  • 25-50 ans
  • + de 50 ans

catégorie socioprofessionnelle

  • choix
  • étudiant
  • actif
  • chômeur
  • retraité

obligatoire pour que le formulaire soit validé

* votre adresse electronique  

* votre ville de résidence         

 

Les questions de l'enquête...

1- Recevez vous fréquemment des courriers non adressés (publicité, journaux gratuit ...)?

: OUI          : NON

2-     Lisez vous

     2.1- La publicité gratuite ?

  • choix
  • systématiquement
  • parfois
  • jamais

     2.2- Les journaux gratuits ?

  • choix
  • systématiquement
  • parfois
  • jamais

     2.3- Les journaux municipaux ?

  • choix
  • systématiquement
  • parfois
  • jamais

3- Vos achats font-ils référence ces courriers reçus ?

  • choix
  • systématiquement
  • parfois
  • jamais

 

3.1- si c'est le cas, pour quels types de produits ?

        tous types

         alimentaires

        vestimentaires

        électroménagers / Hi-Fi

        ameublement

        autres (préciser)

        

4- Savez-vous que le coût de ces courriers non adressés est inclus dans le prix des produits vendus ?

: OUI          : NON

5- Seriez-vous intéressés pour avoir le choix de les recevoir ou non ?

  : OUI          : NON

6- Connaissez-vous l'opération Stop Pub ?

: OUI          : NON

 

6.1- Si oui, comment avez-vous été informé (Internet, mairie, amis.) ?

  • choix
  • Mairie
  • Internet
  • Médias
  • Association
  • Relation
  • autre(précisez)

 

6.2- Si non, voulez-vous en connaître l'intérêt ?

  : OUI          : NON

7- Avez-vous un autocollant ?

: OUI          : NON

Si oui,

7.1- Votre autocollant est-il respecté ?

: OUI          : NON 

7.2- Savez-vous à qui s'adresser en cas de non respect de l'autocollant ?

: OUI          : NON 

Si non

7.3- Pourquoi n'en avez-vous pas ?

7.4- Seriez-vous intéressé par un autocollant ?

  : OUI          : NON


Exposition Prévention Déchets-stop_pub


Exposition prévention déchets

Exposition prévention déchets

Stop Pub

poster 70 x 100 cm

réalisé par les étudiants du DESS Environnement de Nancy-Metz, dans le cadre de la campagne prévention des déchets de FNE, relayée par MIRABEL.

origine : MIRABEL-LNE - mars 2004

Un Geste Bon Pour La Planète


Un geste bon pour la planète

no_hand.gif

Votre autocollant n'est pas respecté ?

remplissez ce formulaire de non-respect...

Un geste bon pour la planète

Il suffirait qu’un million de foyers (soit 5 % des foyers en France) fasse ce choix pour économiser 40 000 tonnes de papier chaque année, soit quatre fois le poids de la Tour Eiffel : un effet bénéfique pour l’écologie et le développement durable.

La prévention de la production de déchets passe par de nombreux gestes au quotidien. La mise en place de ce dispositif est l’occasion de montrer comment, concrètement, il est possible d’agir.

Une diffusion nationale

L’autocollant « Merci d’épargner ma boîte aux lettres ! » sera distribué par l’intermédiaire des collectivités qui le souhaitent. Les associations de consommateurs et de protection de l’environnement pourront aussi relayer l’opération.

Elles peuvent se le procurer en passant commande auprès de l’agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME), via le site internet www.ademe.fr et auprès des Espaces Info Energie.

Qui est à l’origine de l’autocollant national ?

Dans le cadre du plan de prévention de la production de déchets, le ministre de l’écologie et du développement durable, Serge Lepeltier a souhaité mettre gratuitement à disposition du public un autocollant permettant à chacun de manifester son souhait de ne pas recevoir les imprimés publicitaires et gratuits non adressés.

Il faut savoir que ce genre de dispositif, a fait ses preuves depuis plus de 10 ans maintenant grâce à l'implication de la Frapna : ils ont été pioniers et exemplaires dans la démarche, qui semble faire boule de neige aujourd'hui, avec certe un certain retard au niveau national...

Que faire en cas de non-respect de mon autocollant ?

Le premier réflexe est de le signaler à la personne qui distribue habituellement les imprimés non adressés dans votre immeuble ou dans votre quartier. Attention, ce n’est pas forcément votre facteur qui assure la distribution de ces prospectus, mais le plus souvent une société privée ! A défaut ou en cas d’échec de la démarche, vous pouvez vous adresser à l’éditeur de l’imprimé, donneur d’ordre de la société de distribution à domicile. Les associations de défense de l’environnement et des consommateurs pourront appuyer vos démarches. Nous vous invitons également à utiliser le formulaire de déclaration électronique de nonrespect de l’autocollant est à votre disposition sur le site Internet de l’ADEME (www.ademe.fr) Les données recueillies seront analysées et agrégées à des fins statistiques. Celles-ci permettront aux pouvoirs publics d’assurer un suivi du dispositif en liaison avec les producteurs et diffuseurs et d’engager ensemble le cas échéant des actions correctrices.

Quel sera le suivi de l’opération ?

Le comité de suivi du plan national de la prévention de production de déchets évaluera périodiquement l’efficacité du dispositif (nombre d’autocollants distribués, évaluation du nombre d’autocollants déposés sur les boîtes aux lettres et des économies de papier entraînées).

Par ailleurs, les données recueillies à partir du formulaire de déclaration de non-respect de l’autocollant disponible sur le site internet www.ademe.fr permettront un suivi statistique du respect du dispositif.