Article - Projet Cigéo - L'accident tragique du 26 janvier au laboratoire de Bure révèle la problématique de la zone endommagée par les creusements (EDZ)

Article - Projet Cigéo d'enfouissement des déchets radioactifs HA - MAVL à Bure - L'accident tragique du 26 janvier au laboratoire de Bure révèle la problématique de la zone endommagée par les creusements (EDZ)...lire l'article complet

A l'heure où certains parlementaires proposent de débattre au plus vite de la 'réversibilité' du stockage géologique, des éléments techniques de bases ne sont pas éprouvés. L'accident tragique du 26 janvier 2016 montre que la faisabilité de cet ouvrage souterrain n'est pas acquise. Plus généralement, cet accident révèle l'instabilité mécanique de la formation argileuse. Le modèle théorique de confinement de la radioactivité à long terme dans le massif argileux est mis à mal par les circulations de fluides consécutives aux perturbations engendrées par l'intervention humaine dans ce massif, interventions concrétisées essentiellement par les opérations de creusement. Les « scellements » sensés empêcher la migration rapide de la pollution radioactive en dehors du confinement demeurent théoriques. Comment à terme, redonner aux voies de passage privilégiées que constituent galeries et éléments jour – fond (descenderies et puits) leur faible perméabilité d'origine ? Les tentatives de modifications législatives récentes au sujet du projet Cigéo semblent insister pour que cette question essentielle puisse échapper peu à peu aux voies réglementaire et législative. Pourtant, sans validation pratique préalable de la possibilité de fermeture, le projet Cigéo serait semblable à un avion qu'on lancerait du haut d'une falaise sans savoir s'il dispose d'un train d'atterrissage. lire l'article complet

 

Lorraine