Le projet Cigéo à Bure éjecté de la loi Macron

Communiqué Coordination BURESTOP 

 (BURESTOP 55 + EODRA + BZL + HABITANTS VIGILANTS + MNE + MIRABEL LORRAINE ENVIRONNEMENT)

 11 juin 2015

Version pdf ici

 

Le projet Cigéo à Bure éjecté de la loi Macron

 

Grâce à une forte mobilisation construite et concertée des associations appuyée par une trentaine d'élus tels que Monsieur Baupin, vice président de l'Assemblée nationale ou Monsieur Ferrand, rapporteur général de la loi ; l'article visant à accélérer l'autorisation du projet d’enfouissement des déchets nucléaires les plus dangereux (projet Cigéo) vient d'être éjecté de la loi Macron (1).


Depuis la première tentative en juin 2014 d'introduction dans la loi sur la transition énergétique, c'était la cinquième fois que les élus pro-cigéo (M. Sido, M. Namy, M. Dumont, M. Longuet...) tentaient de faire passer une disposition législative pour squeezer le débat parlementaire sur la réversibilité légalement obligatoire avant toute décision d'autorisation.


Dès le début de cette ultime tentative de passage en force, des associations nationales, régionales et locales ont sensibilisé les parlementaires, via un courrier commun (2), pour demander de retirer ce cheval de Troie introduit dans la loi pour la croissance et l'activité.


Finalement, le ministre Macron a lui même encouragé le retrait de l'article évoquant le trop peu de débat et le contexte de refonte de la filière nucléaire en cours « réparant les erreurs du passé ». M.Baupin a notamment soulevé les problèmes d'inventaire et de sûreté relevés par l'ASN et l'IRSN ainsi que le coût du projet qualifié « d'astronomique » le matin même par le président d'AREVA.


Aujourd'hui, vu la complexité et les incertitudes du dossier, on comprend très bien que Cigéo prendra du retard.

Que cet article scélérat ait été rejeté est véritablement une bonne chose.

Il ne faudra pas pour autant se contenter de donner un blanc seing à nos parlementaires.

Il est absolument exclu que ceux-ci légifèrent sans contrôle et sans tenir compte de l'opinion de la majorité de la population s'agissant d'un sujet d'une telle importance pour les générations futures.

Chacun de nous est concerné et a son mot à dire. Les associations restent extrêmement vigilantes et ne se contenteront plus de débats bidons pour se faire entendre !

 

 

Déchets nucléaires : Ne pas enfouir – arrêter d'en produire - ni ici, ni ailleurs

 

Contacts presse :

Corinne François – 06 86 74 85 11

Romain Virrion – 09 81 98 30 12

 

Notes :

(1) Vidéo de l'extrait de la séance parlementaire : http://www.dailymotion.com/video/x2tjkul_retrait-de-l-amendement-cigeo-dans-la-loi-macron-seance-du-10-juin-2015l_news

(2) Courriers des associations aux parlementaires : http://mirabel-lne.asso.fr/f/Courrier_parlementaires_cigeo_macron_26052015.pdf

 

Lorraine