Contrôles policiers à Bure : mais que cherchent au juste les pouvoirs publics ?



Communiqué Coordination BURESTOP (BURESTOP 55 + EODRA + BZL + HABITANTS VIGILANTS + MNE + MIRABEL LORRAINE NATURE ENVIRONNEMENT) 

COMMUNIQUE - Mardi 28 juillet 2015



Contrôles policiers à Bure :
mais que cherchent au juste les pouvoirs publics ?


Face à une opposition qui ne faiblit pas, la force publique tente de faire peur.

Les fouilles et les contrôles s'intensifient de manière disproportionnée autour de Bure.

Et celles et ceux qui sont supposés participer à l'animation du camp anti-Cigeo de début août semblent tout particulièrement ciblés.
Deux personnes ont d'ores et déjà été interpellées dont une placée en garde à vue pendant 48 h. Simple passager d’une voiture, le seul et unique délit qu’il a commis est d’avoir refusé de décliner son identité.
Pour cet acte de très haute délinquance, il sera jugé le 11 août après le camp VMC, et d’ici là, est interdit de territoire en Meuse et en Haute Marne !!
On croit rêver !

C’est donc comme l’affirme le préfet de la Meuse dans ce « climat apaisé et respectueux des uns et des autres » que les autorités abordent le camp d'été de la semaine prochaine.

Ce choix de mettre la pression sur les participants et sur les militants qui préparent activement ces rencontres, par une stratégie de harcèlement, si il se confirme dans les jours à venir, serait une faute grave de la part de la préfecture. On sait trop bien à quoi peut parfois mener ce petit jeu sordide de provocation : susciter la colère de celles et de ceux qui s'investissent dans un juste combat dans le but de pousser certains à la faute afin de discréditer le mouvement.
Si c'est là le but poursuivi, c'est parfaitement condamnable et en cas d'incident, nous saurons désigner avec force ceux qui en seront les vrais responsables.

Et nous craignons en outre qu’il y ait également un autre but à cette installation d'un "état ultra-policé" dans la région :  créer à dessein un climat d'intimidation local par peur que les habitants ne rejoignent les campeurs !
Alors que le gouvernement continue à imposer ce projet décrié depuis 30 ans, sans débat et en achetant sans vergogne les consciences, il est urgent de se poser les bonnes questions : de quel côté se situe la violence ?

La Coordination Burestop exhorte les pouvoirs publics à cesser immédiatement ce petit jeu dangereux et à laisser les choses se dérouler dans le calme.

Le droit à réunion et/ou à manifestation existe encore dans notre pays et il serait indigne d'utiliser le prétexte habituel de la "sécurité menacée" pour stigmatiser ou intimider les citoyens qui osent s'investir contre CIGEO et le calamiteux enfouissement des déchets nucléaires.

Qui est hors la loi ?
Cigéo/BURE imposé sans l’accord des populations ou les citoyens ulcérés ? Posons nous la question !



Contacts presse :
06 22 05 09 24 - 06 86 74 85 11



Cigéo/BURE, en finir - Déchets nucléaires, surtout ne pas enfouir, arrêter d’en produire
http://burestop.free.fr/

http://pandor.at/
http://burezoneblog.over-blog.com/

Informations sur le camp VMC du 1er au 10 août 2015 :
http://vmc.camp/


Pour aller plus loin :
Communiqué - Bure, comment la préfecture fabrique la tension ! 



Lorraine
Date: 
Mardi, 28 Juillet, 2015 (Jour entier)