« La marche gourmande des déchets nucléaires »

L’ASODEDRA (association pour la sensibilisation de l’opinion sur les dangers de l’enfouissement des déchets radioactifs), 12, rue des Roises, 88350 – GRAND,


COMMUNIQUE DU 20 MAI 2015 :


« La marche gourmande des déchets nucléaires »


ANDESINA, association de GRAND 88350, organise des actions de tourisme local en lien, en principe, avec la valorisation du site archéologique du village. Ainsi, elle organise le dimanche 28 juin 2015 une marche gourmande à destination de randonneurs gastronomes. Heureuse initiative ? Certes ! Sauf que nous apprenons que :


  • La marche gourmande bénéficie d’une subvention de 2.000 euros de l’agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs (Andra)

  • en contrepartie de la générosité de l’agence, le président d’ANDESINA propose de présenter le même jour une exposition de l’Andra sur les fossiles issus de ses travaux sur le site, à proximité de Bure 55220, où l’agence envisage d’enfouir 80.000 m3 de déchets nucléaires hautement radiotoxiques (projet Cigéo).

 

Le président d’ANDESINA est l’ancien maire du village. C’est lui qui a conduit le 2 juillet 2008 son équipe à candidater auprès de l’Andra pour réaliser sur le territoire de la commune des investigations en vue d’y créer un site de stockage de déchets nucléaires (dits FA-VL). La population du village s’est fortement opposée à cette candidature et le nouveau conseil municipal issu des urnes de mars 2014 est revenu à l’unanimité sur cette décision le 4 juin 2014 en prenant une délibération disant clairement « Non au projet de l’Andra ».

La population de GRAND et nos adhérents sont consternés. Quels objectifs poursuit le président d’ANDESINA en nourrissant des relations aussi singulières avec l’Andra ? Pourquoi tenter de faire reprendre pied à l’Andra sur notre commune alors qu’elle en a été « chassée » démocratiquement par la population et le nouveau conseil municipal ?

Mépris du passé ? Inconscience ? Provocation vis-à-vis de la nouvelle équipe municipale ? Pour notre part, nous continuons à affirmer qu’il y a une incompatibilité majeure entre l’image des déchets nucléaires et celle des vestiges historiques de notre village que nous devons valoriser sans en entacher le prestige. Nous dénonçons fermement les tentatives de toute nature, celle d’ANDESINA en particulier, qui visent à permettre à l’Andra d’investir subrepticement, sous couvert de soutien culturel, à nouveau notre territoire. Nous condamnons ce qu’il faut bien appeler une vilénie de la part de l’ancien maire, nouveau président d’ANDESINA.

Que pensent les élus régionaux et départementaux –le site de Grand relève de l’autorité du conseil départemental des Vosges- du parrainage d’ANDESINA par l’Andra ?

Que pensent les futurs randonneurs du 28 juin prochain du cofinancement de la marche gourmande par l’argent des déchets nucléaires ?

Enfin que faut-il penser de l’utilisation de l’argent public par une agence publique pour financer une action privée dépourvue de tout lien avec sa mission ?

_______________

 

Vosges