CIGEO / BURE, un démonstrateur pour faire accepter -en douceur- l’inacceptable !





Communiqué de presse MIRABEL LNE du 06/05/2014
http://pandor.at/p/fichiers/CP_MIRABEL_06052014.pdf


Enfouissement des déchets radioactifs à BURE

Un démonstrateur pour faire accepter -en douceur- l’inacceptable !
 

Après le débat public de 2013 et les conclusions de la Commission Nationale du Débat Public, l’ANDRA doit présenter prochainement comment elle envisage la suite du projet CIGEO d’enfouissement des déchets nucléaires les plus dangereux.


Le démonstrateur, nouveau « Cheval de Troie » de CIGEO :

Comme en 2005, les citoyens qui ont accepté de participer au débat public de 2013 ont été floués, donnant ainsi raison à ceux qui majoritairement, d’emblée- ont considéré ce débat public comme une mascarade.

Démonstration …

Principale conclusion du pseudo Débat Public sur le projet CIGEO :

« De nombreuses questions évoquent le passage d’un laboratoire de modélisation à une activité industrielle avec la nécessité de réaliser un prototype ou un démonstrateur. »

Pourtant, selon notre analyse, sur les 1.508 questions, 497 avis, 154 cahiers d’acteurs et 24 contributions recueillies par la CPDP (Commission Particulière du Débat Public), la notion de réalisation d’un démonstrateur n’est que très vaguement abordée dans une unique question, aucun avis, un seul cahier d’acteur et deux contributions !

Ca n’empêche pas les commissions nationales et particulières du débat public (CPDP/CNDP) de conclure que le projet CIGEO peut démarrer sa mise en œuvre, à condition de passer par une phase pilote d’enfouissement des premiers colis de déchets radioactifs et -si tout va bien- le reste suivra.

Exit les autres propositions -pourtant majoritaires- des participants au débat public et, en particulier, celles déjà avancées lors du débat public de 2005 : ne pas enfouir car les risques sont démesurés, poursuivre les recherches sur les différentes solutions de gestion, prendre le temps nécessaire, étudier la solution de l’entreposage pérennisé comme alternative à l’enfouissement, agir avec éthique vis-à-vis des générations futures…

Alors, CIGEO, ça commencerait quand ?

Selon des déclarations officielles début avril 2014, l’ASN ne croit pas à une demande d’autorisation d’ici à 2015. Un leurre de plus : 2015, 2018….ou 2025 (date non remise en cause), l’autorisation d’un site pilote à Cigéo, c’est déjà l’autorisation d’enfouir!

Le doigt dans l’engrenage :

Imaginez Cigéo comme un long saucisson s’étendant de nos jours jusqu’en 2125.
Après le « laboratoire » de Bure, le projet industriel Cigéo serait saucissonné et mis en place par étapes administratives successives :
-D’abord, un démonstrateur qui accueillerait progressivement les déchets radioactifs les plus stables (ceux qui présentent donc potentiellement le moins de risques),
- Puis stockage de l’inventaire actuel et futur des déchets de moyenne et de haute activité à vie longue, avec une montée en puissance progressive de l’installation,
- Puis inévitablement, le stockage des combustibles usés qui ne sont pas encore classés comme déchets mais qui le seront certainement en partie un jour,
- Enfin, le stockage de déchets en provenance d’autres pays européens pour des questions essentiellement financières, par le biais de dérogations au bénéfice des pays qui ne choisiraient pas d’enfouir sur leur propre sol, comme le permet déjà la Directive européenne de 2011.

Alors même qu’aucun dossier officiel de demande d’autorisation n’a encore été déposé, la méga poubelle européenne CIGEO/BURE est déjà en cours d’instruction…

MIRABEL-LNE considère que le principe d’enfouissement a été imposé à la population depuis la loi Bataille en 1991, au mépris d’une opposition citoyenne forte et que le projet  CIGEO commence au premier déchet radioactif descendu sous terre. Tout le reste n’est qu’un leurre !

Nous avons depuis le début démontré que CIGEO était la pire des solutions pour les déchets HA et MAVL : techniquement mal préparée, trop dangereuse, trop coûteuse, éthiquement irrecevable…
 
L’urgence reste la même : ne pas enfouir -ni ici, ni ailleurs- arrêter d’en produire !


Documents annexes :

Notre analyse des conclusions du Débat public 2013 :
http://pandor.at/p/fichiers/CIGEO_analyse_ccl_DP_MIRABELLNE_05052014.pdf

Article : Cigéo / Bure - Débat public 2013 : BILAN DE L’ARNAQUE :
http://pandor.at/fr/democratie
 
Communiqué de presse de France Nature Environnement du 06/06/2014 : CIGEO : un siècle sans panne de ventilation… sans rire ?
 
Communiqué de presse de la coordination Bure Stop du 24/02/2014 : « Les chiffres du débat public CIGEO, une belle baudruche »
http://mirabel-lne.asso.fr/chiffres_cpdp_cigeo
 
Communiqué de presse coordination Burestop du 03/02/14 : « Mais que vient faire CIGEO/ BURE dans le projet de loi sur la Transition énergétique2014 ? » Une soixantaine d'associations et organisations dénoncent un obscur tour de passe passe et exigent le retrait immédiat de Cigéo (centre d'enfouissement de déchets nucléaires) du projet de loi :
http://mirabel-lne.asso.fr/transition_energetique_cigeo_2014
 
Lorraine
Date: 
Mardi, 6 Mai, 2014 (Jour entier)