Appel au rassemblement contre le vote du nouvel échange du bois Lejuc

JEUDI 18 MAI – RASSEMBLEMENT MASSIF DEVANT LA MAIRIE DE MANDRES-EN-BARROIS À PARTIR DE 18h

le conseil municipal ne doit pas voter à nouveau l'échange du bois Lejuc !

 


 

Le 18 mai, le conseil municipal de Mandres-en-Barrois va tenir une session à 20h. À l'ordre du jour, un seul sujet : voter une nouvelle délibération pour régulariser l'échange du bois Lejuc. Le 28 février 2017, le tribunal administratif de Nancyavait invalidé la précédente délibération entachée d'irrégularités, prise à 6h du matin le 2 juillet 2015, et sommé la commune de Mandres de « régulariser » la situation sous 4 mois. Après 2 mois et demi, nous y voilà !

 


 

Ce conseil municipal est une mascarade « démocratique » de plus dans un projet qui a fait de l'acceptabilité sociale un art. 

 

Mascarade démocratique que de faire peser sur les épaules d'une dizaine d'élus d'un village de 130 habitants sous pressionl'échange d'un bois déterminant le début des travaux du plus gros projet européen de poubelle nucléaire. En 2013, le conseil municipal avait jugé qu'il ne pouvait décemment pas voter seul une décision qui « engagerait l'avenir de la commune pour des milliers d'années ». Et, lors de la consultation, les habitant-e-s du village avaient voté NON à la majorité des 2/3.

 

Mascarade démocratique, alors qu'au moins 5 élus sur les 11 sont dans une situation de conflits d'intérêt : obtention de baux de chasse via l'Andra, membres de la famille salarié-e-s du laboratoire, obtention de dizaines d'hectares de terres agricoles en baux précaires via l'Andra/SAFER.       (etc, etc.) 
Comment des élus pourraient-ils repousser la main qui les nourrit ? Comment croire sérieusement que ce conseil puisse être « neutre » de l'influence de l'Andra ?

 

À tous les égards, ce conseil municipal est sous pression et la délibération positive qui risque d'en sortir sera illégitime d'avance ! 

 

En réalité le sort de ce bois, bien communal, concerne toutes celles et ceux qui – à Mandres, en Meuse et ailleurs - l'aiment et ne veulent pas le voir transformer en désert nucléaire.

 

 

 

Nous avons boycotté le Débat Public en 2013, nous bloquons les travaux dans le bois depuis près d'un an :  jeudi 18 mai, aidons les habitants de la commune de Mandres à se libérer de l'influence néfaste de l’Andra. Et portons ensemble un nouvel arrêt au projet Cigéo, d’une envergue nationale, qui nous concerne toutes et tous !

 


Infos pratiques :

 

  • Rassemblement à partir de 18h, et jusque tard, sur la place de la mairie de Mandres en Barrois (55) . Pour celles et ceux qui peuvent venir avant, présence pendant toute la journée à Mandres. Il risque d'y avoir des forces de police en nombre, donc assurez vous que vos véhicules sont en règle !

  • Ramenez de quoi faire un joyeux banquet partagé, des instruments, des banderoles, des déguisements, des casseroles, de quoi faire des concerts endiablés et faire résonner à mille lieux l'écho de notre résistance, quand ils voudraient décider à quelques-un(e)s en catimini dans une petite salle de mairie de l'avenir de notre territoire pour 100 000 ans.

 

 

 

Meuse
Date: 
Jeudi, 18 Mai, 2017 - 18:00