Soutenez la campgne de protection du busard cendré 2020

 

Présentation du projet

Le busard cendré est un rapace de taille moyenne, migrateur strict et présent en France généralement à partir du mois de mars et ce jusqu’au mois d’août. Il se nourrit essentiellement de micromammifères, reptiles et insectes et à pour spécificité de nicher au sol, en grande partie dans les cultures céréalières mais également dans les milieux naturels à végétation basse, dont la hauteur est inférieure à 3 mètres.

 

On estime aujourd’hui à 70 % les couples nicheurs au sol dans les plaines cultivées et leur succès de reproduction est lié aux pratiques agricoles, notamment les fauches, moissons ou encore la composition des cultures. On estime également que 60 % des nids placés dans ces parcelles cultivées pourraient être détruits sans mesures de conservation.  Il a également été démontré, par le biais d’une étude réalisée sur 12 années, que l’on observe un déclin significatif des populations nicheuses en Europe.

 

La Lorraine accueille, chaque année, une centaine de couples reproducteurs. Ce nombre peut varier selon les années, en fonction des conditions météorologiques ou encore l’abondance des ressources trophiques mises à disposition. Les stratégies de conservation qui sont engagées en Lorraine reposent sur des méthodes à court terme, notamment via le suivi et la protection des nichées à l’aide de panneaux grillagés réalisés par un réseau de bénévoles actifs. Ce réseau de bénévoles actif est continuellement à la recherche de nouvelles stratégies/actions permettant la protection de cette espèce.

 

Les dispositifs de conservation à court terme sont généralement mis en place juste avant les récoltes et uniquement si ces dernières ont lieu avant la date d’envol des jeunes. Premièrement, on recense le cloisonnement des nids, qui consiste en la pose d’un carré grillagé autour du nid avec une hauteur et une finesse de mailles suffisante de manière afin d’éviter la dispersion des poussins mais aussi à ce que les prédateurs ne puissent pas s’introduire par-dessus, par dessous ou au travers. Lors de la pose de ce carré grillagé, il est nécessaire d’attendre à distance le retour de la femelle au nid avant de quitter les lieux. Le suivi de la nichée doit se faire à distance avec possibilité de visites directes du nid, qui doivent rester toutefois très ponctuelles. Le dispositif des carrés non moissonnés, généralement couplé au cloisonnement des sols afin d’en contrer ses lacunes, est une méthode qui consiste à laisser une zone refuge non fauchée autour du nid. Les agriculteurs sont dans leur droit de refuser la mise en place de ces deux dispositifs. Le cas échéant, il existe 2 solutions : il est possible de réaliser un déplacement progressif du nid vers une zone refuge (à raison de 50m à la fois). Cette solution est rarement employée du fait de son succès incertain et de son caractère chronophage. La seconde méthode consiste en l’élevage en centre de soin de la faune sauvage. Cette solution est également déconseillée étant donné le prélèvement de la nicher peut causer l’abandon du futur site par le couple et que la fidélité des adultes au site est fonction du succès reproducteur.

 

Depuis plusieurs années, l’association TORCOL contribue à la campagne de protection du busard cendré sur un secteur allant de Gravelotte à l’étang de Lachaussée, mais rencontre des difficultés financières liées à l’achat périodique de matériel, ainsi qu’au remboursement de frais de déplacement importants pour les stagiaires et volontaires en service civique effectuant ces actions de repérage et de protection.

 

A quoi servira l'argent collecté ?

Les dons récoltés lors cette campagne permettront  l’achat de matériel nécessaire à la campagne de prospection en faveur du busard cendré :

  • des piquets qui serviront de perchoirs, afin que les busards cendrés puissent se poser sur les sites de reproduction potentiels;
  • du grillage à maille carrée galvanisée de différentes hauteurs permettant principalement de renforcer la partie basse des nids;
  • des rouleaux de canisse en osier pour faire le tour d’un nid;
  • des rouleaux de bâche occultante dans le but de préserver les jeunes  des prédateurs potentiels tels que les renards ou sangliers.
Les fonds récoltés permettront également le remboursement des frais de déplacement des jeunes stagiaires et volontaires en service civique qui assurent le repérage et la protection des busards chez TORCOL.
 
Dans l'hypothèse où les fonds récoltés dépasseraient le montant fixé, le surplus serait destiné à l'acquisition de matériel en prévision des futures campagnes de prospection et de protection :
  • des jumelles et longues vues;
  • des gants épais pour installer les cages de protection;
  • un appareil photo pour photographier les nids, œufs et jeunes
  • un drone afin de trouver les nids dans les champs une fois le couple observé, et permettant aux bénévoles de réduire au maximum les perturbations engendrées par la présence humaine (nuisances sonores, olfactives, visuelles…).

 

Nos équipes

TORCOL est une association de protection de la nature, concernant notamment la faune, la flore ou les milieux dans lesquelles elles se développent.

Les objectifs principaux de l’association sont les suivants :

- La protection de la nature

- La restauration/aménagement et l’entretien d’espaces naturels

- La sensibilisation du public et des scolaires

- La mise en place d’expositions et animations.

           

Ses missions sont diverses et comprennent le suivi et recensement d’espèces, le sauvetage d’amphibiens, la réhabilitation de vergers ou encore la mise en place de sorties découvertes et d’animations pédagogiques destinées au grand public et aux scolaires.

Elle exerce ses actions en particulier sur le secteur d'Ancy-sur-Moselle.

Site internet : https://www.asso-torcol.fr/

 

Propulsé par HelloAsso
Lorraine